Semaine du 11 octobre 2021

Découvrez les plus récents articles rédigés par les #membresSQSP!

 

The COVID-19 pandemic has made us reliant on digital technologies, eroding our privacy

Brice Armel Simeu (UQAM) dans La Conversation, 13 octobre 2021

« In 2019, more than two billion people had an internet connection — more than 60 billion Google searches per month and 156 million emails were sent per minute.

These statistics hint at the intensity and penetration of the internet in our daily interactions. And over the past two years, the COVID-19 pandemic has contributed to the increase in our collective dependence on digital technologies for our professional, social and recreational needs. One of the outcomes of this increased dependence is the subjection of our everyday work and personal lives to increased surveillance. »

Pour lire la suite: La Conversation

 

Alberta, Quebec, and the politics of equalization

Olivier Jacques (Université de Montréal), Daniel Béland (Université McGill) et André Lecours (Université d’Ottawa) dans Options Politiques, 13 octobre 2021

« [Equalization] has been an issue of longstanding resentment in some nonrecipient provinces, but it’s one that could be ameliorated in part by reforming the governance structure of the equalization program to depoliticize it. Removing decisions about equalization from executive discretion – in other words, away from the internal workings of the governing party in Ottawa – may diminish the potential for political conflict inherent to the program. »

Pour lire la suite: Options Politiques

 

Du fédéralisme coopératif à la politique de la confrontation

Félix Mathieu (Université de Winnipeg) dans La Presse, 13 octobre 2021

« Les élections fédérales de 2021 n’ont pas modifié significativement la part de sièges que contrôlent les différents partis au Parlement. Par contre, l’impact de ces élections sur l’évolution des rapports de force au sein de la fédération est majeur. »

Pour lire la suite: La Presse

 

Avancées et reculs pour le droit à l’avortement aux États-Unis

Maïka Sondarjee (Université d’Ottawa) dans Le Devoir, 14 octobre 2021

« Alors que le droit à l’interruption volontaire de grossesse recule dans certains pays, comme le Brésil (qui a durci sa réglementation en août 2020 afin de mettre le fardeau de la preuve sur les victimes de viol), il avance dans des pays comme l’Argentine (qui l’a légalisé quelques mois plus tard). Cette décision de Buenos Aires faisait suite à des manifestations nationales d’envergure dont le symbole était le foulard vert, et à l’adoption de politiques similaires en Uruguay et à Cuba. Au Maroc, le Code pénal permet l’avortement depuis 2020 en cas de viol, de malformation du fœtus ou de maladie mentale chez la mère. Même son de cloche pour la Nouvelle-Zélande, qui l’a décriminalisé en mars 2020. »

Pour lire la suite: Le Devoir