Biosécurité et risque pandémique

Gauthier Mouton, doctorant en science politique à l’UQAM et responsable à la recherche et au contenu à l’IEIM publie un document de recherche sur la Covid-19 et la biosécurité.

« Nous sommes en guerre. En guerre sanitaire certes, nous ne luttons ni contre une armée ni contre une autre nation, mais l’ennemi est là, invisible, insaisissable qui progresse ». C’est par ces mots que le président français Emmanuel Macron a justifié, le 16 mars 2020, des mesures de restriction de déplacements lors d’une allocution télévisée en direct. Si les termes « confinement » et « quarantaine » n’ont pas été employés, c’est le recours appuyé à une rhétorique guerrière qui a largement été commenté. En réalité, ce discours belliqueux (relativement courant en cette période de crise sanitaire) témoigne d’un phénomène beaucoup plus global : la fin de la bipolarité et la transnationalisation des menaces ont bouleversé notre rapport à la guerre.

L’article complet s’intitule « Biosécurité et risque pandémique: quelles avenues théoriques? »: Retrouvez le PDF complet ici.