La SQSP se prononce sur la situation des étudiant-es des cycles supérieurs

Déclaration de la Société québécoise de science politique sur la prolongation des études et la suspension des frais de scolarité pour les étudiant·es des cycles supérieurs pour l’été 2020

 

La Société québécoise de science politique (SQSP) se préoccupe du bien-être des étudiant·es et reconnaît la nécessité d’avoir les conditions optimales afin de pouvoir poursuivre des études aux cycles supérieurs. En ces temps mouvementés causés par la pandémie Covid-19, la SQSP appuie les étudiant·es de cycles supérieurs dans leurs demandes faites aux universités concernant (1) la prolongation des études et (2) la suspension des frais de scolarité pour l’été 2020.

La SQSP considère que les différentes mesures prises par le gouvernement ont gravement affecté le travail quotidien de la communauté universitaire. Les étudiant·es de cycles supérieurs sont confronté·es à un sous-financement, à un accès difficile aux infrastructures et services universitaires, mais aussi, à des conditions peu idéales pour la poursuite de leurs réflexions académiques.

Les conditions matérielles de travail sont actuellement compromises. Sur le plan de la recherche, plusieurs terrains sont inaccessibles, sans perspective de reprise pour le moment. L’utilisation de sites d’archives et d’internet peut être également contrainte. Certaines personnes doivent, dans ce contexte, repenser leurs méthodes de recherche et leur collecte de données. Enfin, de nombreuses personnes doivent repenser entièrement leur quotidien, alors que les occupations salariées sont souvent bouleversées, et que la charge représentée par le travail de soin – prise en charge de proches dont les enfants – est augmentée par la pandémie.

Les programmes d’aide du gouvernement sont certes une aide financière pour certain·es mais, au final, serviront à couvrir les besoins fondamentaux, et non les frais de scolarité. De plus, plusieurs étudiant·es ne bénéficient pas des programmes d’aide, ou font face à des réalités économiques plus complexes, notamment par leur statut d’étudiant·es en provenance d’autres pays.

La SQSP considère que tous ces facteurs sont stressants pour les étudiant·es aux cycles supérieurs en cette période de pandémie et d’incertitudes. Ainsi, notre organisation soutient les demandes qu’ils et elles ont présentées à travers leurs associations étudiantes et la pétition signée à ce sujet.

Les membres du Réseau étudiant de la SQSP et le conseil d’administration considèrent qu’il serait donc important de :

  • Accorder un prolongement automatique pour l’ensemble des étudiant·es aux cycles supérieurs dans toutes les universités québécoises;

  • Suspendre le paiement des frais de scolarité pour la session d’été 2020 pour les étudiant·es aux cycles supérieurs, qui sont normalement dus en mai ;

  • Assurer le prolongement des financements déjà alloués aux étudiant·es des cycles supérieurs.

 

Cordialement,

 

Serge Granger
Président, Société québécoise de science politique
Au nom du Réseau étudiant de la SQSP et du Conseil d’administration de la SQSP