Colloque Jeunes Cherch(eur)euses de l’IRM

La norme en sciences sociales : regards croisés histoire du droit – science politique 

« La norme constitue un présupposé implicite dans la connaissance des sociétés humaines (Durkheim, 2009 [1894]). Pour qui veut étudier un ordre social, elle est un point de référence obligé. Prise dans un sens large, la norme revêt, en effet, deux dimensions essentielles qui soulignent sa centralité (Labbé, 1994). La première est d’ordre ontologique : la norme renvoie à ce qui « est », ce qui est en vigueur dans une société donnée. Ainsi, elle représente une donnée préalable nécessaire, une réalité empirique sur laquelle se fonde toute analyse. La seconde dimension, arrimée au concept de norme, est d’ordre structurel : ici l’accent est porté sur le rôle organisateur de celle-ci dans l’ordre social. La dynamique de toute société s’articule en fonction des normes qui la composent et qui règlent, déterminent et sanctionnent la vie en société. »

Pour voir l’énoncé complet de l’appel : Colloque Jeunes Cherch(eur)euses de l’IRM

L’objectif global de cette manifestation scientifique étant d’encourager le dialogue interdisciplinaire, l’organisation du colloque se fera selon les modalités suivantes :

  • Les intervenant(e)s du colloque seront réparti(e)s en panels thématiques suivant les orientations retenues parmi les trois axes de l’appel à communications ;
  • Outre les intervenant(e)s, les panels comportent deux discutant(e)s en provenance des deux disciplines concernées (histoire du droit / science politique) dont la tâche sera de lire au préalable les travaux des intervenant(e)s et d’en fournir une analyse critique en se fondant sur le(s) cadre(s) scientifique(s) mobilisé(s) ;
  • Afin de favoriser le dialogue interdisciplinaire, les politistes seront invités à lire et à discuter les travaux des historien(ne)s du droit et inversement ;
  • Les discussions porteront sur les enjeux épistémologiques et méthodologiques communs qui relient nos deux disciplines institutionnelles au socle commun des sciences sociales : travail d’archives, entretiens, paradigmes/concepts mobilisés, objectifs poursuivis par les approches, etc.
  • Afin de concrétiser l’interdisciplinarité, les intervenant(e)s retenu(e)s devront prévoir une communication de 15 minutes et envoyer leurs versions écrites à destination des discutant(e)s (entre 25 000 et 30 000 signes maximum, espaces comprises) selon le calendrier suivant :
    • Fin de l’appel à communication : septembre 2018 ;
    • Date de sélection : novembre 2018 ;
    • Date limite d’envoi des contributions écrites : février 2019 ;
    • Colloque : mai 2019. Modalités d’envoi des propositions de communication
  • Les propositions devront contenir :
    • Le titre de la communication ;
    • Un court résumé de 500 mots maximum précisant un des trois axes dans lequel s’inscrit la communication ;
    • Les coordonnées institutionnelles et une courte description des recherches menées.

Contact: colloqueirm@icloud.com