Félicitations aux récipiendaires des bourses de rédaction de la SQSP

La SQSP est très heureuse de vous présenter les récipiendaires des bourses de rédaction pour l’année 2021.

Rendez-vous sur notre page Youtube : les récipiendaires des bourses de rédaction vous parlent de leur thèse!

Les récipiendaires

Léger Félix Ntienjom Mbohou, Université Laval

Sa thèse : L’émergence et l’institutionnalisation de l’idée de capitalisation du potentiel de la diaspora en faveur du développement au Cameroun

Résumé : Plusieurs pays africains ont récemment développé des politiques de captation des ressources de leurs diasporas pour soutenir leurs efforts de développement. La thèse de Léger Félix porte sur l’émergence de la capitalisation du potentiel de la diaspora en faveur du développement au Cameroun. Elle vise à comprendre pourquoi et comment cette question est devenue un objet des politiques publiques au Cameroun en cernant les déterminants de son émergence et de sa mise à l’agenda gouvernemental.

Maude Jodoin Léveillée, Université de Montréal

Sa thèse : Féminismes « à l’africaine » : trajectoires d’implication de « militantes » pour les droits des femmes dans le milieu associatif loméen

Résumé : Dans un contexte ouest-africain où le féminisme est souvent perçu négativement, la thèse de Maude s’intéresse aux multiples formes que revêt le féminisme au Togo. Elle vise trois objectifs principaux soit 1) d’esquisser une cartographie de l’espace togolais de la cause des femmes 2) d’établir un portrait différencié des revendications, des modalités d’action et des canaux de communication mobilisés en fonction des générations et 3) de contraster les définitions et perceptions attribuées au féminisme en fonction des caractéristiques sociodémographiques des militantes togolaises.

Jérémy Elmerich, Université du Québec à Montréal

Sa thèse: Des imaginaires rivaux. Nationalismes canadiens et québécois, britanniques et écossais

Les recherches de Jérémy Elmerich portent sur l’étude des nations et nationalismes, la politique britannique et plus particulièrement écossaise et nord-irlandaise, la politique québécoise et canadienne, la politique européenne avec un intérêt spécifiquement dirigé vers les PECO, principalement dans une perspective comparatiste. En 2017-2018, il a fondé les Cahiers Tocqueville des Jeunes Chercheurs, revue scientifique comparatiste pluridisciplinaire et francophone dont le dernier numéro est paru tout récemment. Il dirige également l’Association des jeunes chercheurs comparatistes qui organisera son deuxième webinaire annuel sur le thème de la francophonie du 4 au 8 octobre 2021.

Valérie Lapointe, Université d’Ottawa

Sa thèse : Mouvement LGBTQ+ et partis politiques au Canada : analyse de la relation mouvement-parti de 1950 à 2019

Résumé : La thèse de doctorat de Valérie Lapointe se consacre à l’analyse de la relation qui existe au Canada entre les partis politiques canadiens et le mouvement des lesbiennes, gais, bisexuel/les, trans et queer (LGBTQ+) depuis les premiers balbutiements de cette relation (les années 1960) jusqu’à aujourd’hui. Elle retrace ainsi l’histoire de la relation du mouvement pancanadien LGBTQ+ avec les quatre principaux partis politiques fédéraux soient le Parti Libéral du Canada, le Parti Conservateur du Canada, le Nouveau Parti Démocratique et le Bloc Québécois.